Présentation de l'Andorre
Saisissez votre pseudo :
Saisissez votre mot de passe :
 
Vous n'êtes pas inscrit :

Géographiquement :
C'est un petit bout de territoire de 462 km², d'une altitude allant de 840m à 2942m, situé au milieu des Pyrénées, entre l'Espagne et la France. Une vallée, parcourue par le riu Valira, qui se divise en deux, le Vall Nord où coule le riu Valira del nord qui remonte jusqu'à Arcalis et le Gran Valira ou coule le riu Valira d'Orient qui nous conduit au col d'Envalira et par là sur le versant del Pas de la Casa.

Climatiquement :
Climat continental à forte influence du sud sur lequel souvrent les vallées et qui lui donnent une notation très agréable avec une forte irradiation solaire. Une pluviométrie suffisante pour alimenter les nombreux lacs et torrents.

Administrativement :
Divisé en sept parroisses : Andorre la Vieille, Escaldes-Engordany, Encamp, Canillo, Sant Julia de Loria, La Massana et Ordino. La capitale étant Andorre la Vieille.
Juridiquement, il s'agit d'une co-principauté parlementaire. Elle est dirigée par deux co-princes qui sont l'évèque de la Seu d'Urgell et le président de la république Française. C'est le conseil général qui exerce le pouvoir législatif, il comprend 28 conseillers élus pour 4 ans. Chaque paroisse y est représentée par deux conseillers. La langue officielle est le Catalan, mais le français et l'espagnol sont fortement parlés ainsi que l'anglais surtout dans la vallée d'Arinsal. Le système éducatif comprend des écoles Catalanes Françaises et Espagnoles.

Economiquement :
Le commerce représente depuis plusieurs dizaines d'années la source principale des revenus andorrans, ce dernier est toutefois un peu moins attrayant maintenant, sauf pour l'alcool, le tabac et quelques produits spécifiques.
Le pays se tourne de plus en plus vers le tourisme de séjour.
Le tourisme d'hiver s'est déja largement développé depuis quelques années : Andorre représente aujourd'hui le plus vaste espace skiable avec environ 250km de pistes de toutes catégories et une infrastructure largement à la hauteur de ses ambitions qui continue d'évoluer pour donner encore plus à ceux qui y séjournent.
Plus récemment le tourisme estival a commencé une percée, aidé par la volonté de faire mieux connaître un réseau très bien balisé de sentiers de randonnée toutes catégories. Il reste beaucoup à faire, en effet les guides que l'on trouve dans les librairies et offices du tourisme ne présentent qu'une partie de ce réseau et il n'est pas rare de croiser des sentiers balisés dont on aimerais trouver le tracé sur des cartes. Le potentiel de découverte pour les amoureux de la nature reste énorme.
Dans le cadre de son développement touristique, la mise en valeur du patrimoine culturel prend une place de plus en plus importante. Andorre possède un nombre impressionnant d'églises et chapelles romanes datants du IXème au XIIIème siècle dont certaines remaniées au fil des siècles et même XXème siècle : il ne faut pas oublier la magnifique réalisation de Meritxell par Ricard Bofill inaugurée en septembre 1976. Il y a également, d'un autre côté, une mise en valeur des éléments de l'histoire de la vie traditionnelle des siècles passés.
Le secteur industriel est aujourd'hui quasi innexistant. Il avait fait la richesses passée d'Andorre avec le travail du fer, mais la mise en route des hauts fourneaux avait sonné son arrêt de mort.
L'agriculture est essentiellement tournée vers la culture du tabac et une partie d'élevage.

Réalisation du site : Vitrine-Internet.
23 Novembre 2017 00:45:13
Ecrivez-nous :